Pourquoi mon chien a-t-il peur de sortir ?

Sommaire

Passer du temps au grand air semble être une partie naturelle de la cagoule, mais pour certains chiens prudents, le monde à l’extérieur de la porte d’entrée peut être un endroit effrayant. Comprendre la raison de la peur de votre chien et y remédier doucement par le dressage peut aider à faire du temps passé à l’extérieur un plaisir pour vous et votre chien.

Reconnaître la peur de votre chien

La peur de votre chien peut se manifester de manière évidente, comme un refus catégorique de marcher ou de tirer fort sur la laisse pour essayer de rentrer dans la maison. Cependant, un chien en détresse peut signaler sa peur de manière plus subtile, comme s’accroupir et marcher près du sol, garder la queue repliée, haleter sans rapport avec la température ou le niveau d’activité, bâiller ou trembler fréquemment. Forcer les chiens qui présentent ce genre de signaux de stress à « affronter leurs peurs » ne fera qu’exacerber le problème, de sorte que la punition et l’intimidation n’ont pas leur place dans le processus de réhabilitation.

Pourquoi mon chien a-t-il peur de sortir ?

Les chiens peuvent avoir peur de s’aventurer à l’extérieur pour un certain nombre de raisons, notamment :

  • Nouveau chiot panique: La transition vers une nouvelle maison peut être écrasante pour les chiots, ce qui signifie que votre chiot peut claquer les freins la première fois que vous essayez de le promener. De plus, la sensation inhabituelle de porter un collier et une laisse peut faire de la sortie une expérience encore plus effrayante.
  • Expériences négatives : Certains chiens deviennent réticents à marcher après avoir vécu une expérience effrayante à l’extérieur. Qu’ils soient surpris par un camion à ordures bruyant ou qu’ils se heurtent à un chien qui aboie derrière une clôture, ces chiens établissent un lien entre se promener et affronter des situations stressantes.
  • Socialisation insuffisante : Les chiens qui manquent la période critique de socialisation pendant leur enfance pourraient finir par avoir peur de se promener. Afin de voir le monde comme un lieu accueillant, les chiots doivent être exposés en douceur à de nouvelles situations, lieux et êtres lors de courtes séances positives avant qu’ils n’atteignent l’âge de 14 semaines. Ceux qui ne reçoivent pas ce type d’exposition risquent d’être submergés par des expériences inconnues.
  • Jamais marché en laisse: Les chiens de sauvetage adolescents et adultes peuvent provenir de diverses circonstances qui ne leur auraient peut-être pas permis de s’acclimater à la marche en laisse. Les chiens qui passent d’un environnement rural à un environnement urbain peuvent trouver le bruit et la foule autour d’eux particulièrement difficiles à naviguer.
  • Douleur: Les chiens qui hésitent à se promener ou qui refusent soudainement de marcher peuvent souffrir de douleurs non diagnostiquées. Tout, des ongles envahis aux taches musculaires en passant par l’arthrite, peut avoir un impact sur la volonté d’un chien de marcher.
  • Peur d’une clôture électrique: La formation d’un chien à répondre à un système de confinement électronique comprend une séance au cours de laquelle le chien reçoit des décharges électriques, et pour certains, la sensation suffit à faire de la cour un endroit où la douleur survient. Plutôt que d’associer le choc à la limite spécifique, ces chiens généralisent la douleur à toute la cour.
  • Sensibilité sonore: Certains chiens associent un son effrayant, comme un coup de feu ou un feu d’artifice, à l’endroit où ils se trouvent lorsqu’ils l’entendent, ce qui peut amener le chien à essayer d’éviter cet endroit. Certains chiens généralisent la sensibilité au son, de sorte qu’un bruit comme celui d’une voiture peut également devenir un facteur de stress.

Comment aider votre chien

Le moyen le plus efficace d’aider les chiens à se sentir plus en confiance à l’extérieur est de changer leur association avec les grands espaces grâce à une combinaison d’entraînement de désensibilisation et de contre-conditionnement.

La première étape est la formation de désensibilisation, qui permet au chien de ressentir le stimulus effrayant à un niveau qui n’évoque pas de stress. Par exemple, un chien nerveux à l’idée de rencontrer des camions à ordures pourrait être exposé à un camion situé à plusieurs pâtés de maisons, garé et silencieux, de sorte qu’il puisse le voir, mais il en est suffisamment éloigné pour ne pas y réagir.

Le contre-conditionnement, qui fonctionne en tandem avec la désensibilisation, aide le chien à former une nouvelle association avec le facteur de stress par le biais d’associations positives. Avec le camion à ordures à distance, donnez à votre chien une série de friandises de grande valeur lorsqu’il remarque le camion, comme des morceaux de fromage ou des hot-dogs, afin que votre chien commence à faire le lien entre le camion à ordures effrayant et les merveilleuses friandises. Ensuite, réduisez progressivement la distance entre votre chien et le camion à ordures, en le récompensant toujours avec les friandises pour ses réponses calmes. Avec le temps, votre chien devrait être capable de dépasser les camions à ordures sans réaction de peur.

L’utilisation d’un processus de dressage appelé « mise en forme » peut aider les chiens qui ont peur d’aller dans leur propre cour. Ce type de formation décompose le processus de marche à l’extérieur en éléments gérables et récompense le chien pour avoir réussi à naviguer dans chacun d’eux.

Les propriétaires d’animaux peuvent commencer le processus en se tenant juste devant la porte avec une poignée de friandises. Lorsque votre chien fait un pas vers la porte, marquez le comportement avec un clic à partir d’un clicker ou d’un marqueur verbal comme « bien ! » puis lancez une friandise à votre chien là où il se tient. Ne forcez pas votre chien à venir vers vous pour obtenir la friandise ou n’essayez pas de l’inciter à venir vers vous avec. Permettez-lui de faire son chemin à son propre rythme, et marquez et récompensez chaque étape du processus jusqu’à ce qu’il soit sûr de franchir le seuil.

Gardez à l’esprit que tout chien qui rechigne soudainement à marcher ou à entrer dans la cour peut bénéficier d’une évaluation médicale. Assurer le bien-être physique de votre chien et prendre des mesures pour l’entraîner à augmenter sa confiance peut aider à faire du temps passé à l’extérieur une joie pour les deux extrémités de la laisse.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.